[Mercredi c’est ciné] Lincoln le dernier Steven Spielberg

Dans 7 jours, vous pourrez découvrir « Lincoln » le dernier film de Steven Spielberg sur grand écran. Emmanuelle, notre rédactrice intermittente nous raconte le film en avant-première.

Ultra plébiscité par la critique avec près de 12 nominations aux Oscars, Steven Spielberg se plonge une nouvelle fois dans l’histoire en s’intéressant à une des figures emblématiques de la politique américaine : Lincoln.

Un homme, un combat – Adapté du livre « Team of Rivals : The Political Genius of Abraham Lincoln» de Doris Kearns Goodwin, le film revient sur l’action déterminante du seizième président américain, et alors que le pays vit les dernières semaines d’un combat fratricide entre Etats du Nord formant l’Union et Etats Confédérés du Sud.

Ne vous attendez cependant pas à voir de grandes batailles sanglantes et une mise en scène flamboyante : le scénario de Tony Kushner (l’auteur d’Angels in America, une pièce sur le sida adaptée en mini-série télévisée) ne retrace en réalité que le vote de ce fameux XIIIe amendement qui mit fin à l’esclavage aux Etats Unis.

Résultat ? 2h30 de conversations, de manigances politiques et autres débats sans fin, le tout entrecoupé de scènes familiales qui ont le mérite de rendre ce Lincoln moins « sculptural »… Des beaux discours qui ont certes permis de mettre fin à un des épisodes les plus traumatisants de l’histoire américaine, mais qui je l’avoue ont eu du mal à me passionner…du moins pendant la première heure du film.

Le Mythe Lincoln – La deuxième partie du film s’avère quand à elle nettement plus intéressante et réussit non seulement à nous plonger dans les coulisses d’un pouvoir divisé mais restitue de manière assez remarquable l’atmosphère si poussiéreuse de l’époque. Le plus surprenant ici, c’est que par moment Spielberg réussit à aborder un sujet aussi grave que l’esclavage de façon presque légère. Car en plus d’être un modèle de convictions, Lincoln s’avère être un homme plein d’humour et de subtilité.

Car comme l’ont revendiqué Spielberg et ses scénaristes, le film cherche avant tout à rendre le mythe « Abraham Lincoln » plus humain. On y découvre un Lincoln vieillit par la guerre et le sang, un président soucieux de l’avenir de ces enfants, qui est accablé par la perte de son fils ainé et par les désaccords avec sa femme. Bref, Daniel Day Lewis réussit de façon admirable à ressusciter cette figure de l’histoire et à lui donner une sensibilité qu’on ne lui connaissait pas.

En Conclusion – Depuis toujours fasciné par le plus mythique des présidents américain, Steven Spielberg nous offre au final un drame biographique un peu longuet mais d’une richesse historique notable. Le film est d’autant plus efficace qu’il est porté par un casting de choix : un Daniel Day Lewis incarnant un Lincoln plus vrai que nature, une Sally Fields méconnaissable dans le rôle de Mary Todd et un Tommy Lee Jones charismatique et touchant.

LINCOLN EN SERIE

Pour les fans d’Histoire américaine – Je vous conseille fortement la mini-série « John Adams », qui retrace la vie de l’un des pères fondateurs de l’indépendance américaine avec au casting le génialissime Paul Giamatti et la belle Laura Linney que l’on connaît également sous les traits de la cancéreuse mais pas moins drôle Cathy de The Big C.

Synopsis : Mars 1770. Installé à Boston avec sa famille, John Adams – avocat de 35 ans – va se faire remarquer pour son impartialité alors qu’il défend des soldats britanniques au cours du procès dit du « Massacre de Boston ». Une plaidoirie qui lui vaudra le respect de ses pairs et qui, de fil en aiguille, va l’amener à devenir l’un des plus ardents défenseurs de l’Indépendance américaine. Après avoir joué un rôle de premier plan dans la révolution aux côtés de figures incontournables telles que Washington, Franklin ou Jefferson, il parcourra l’Europe avant de devenir le 1er Vice-Président et d’accéder par la suite au poste très convoité de Président. (©Allocine)

Retrouvez David Strathairn (Le secrétaire d’Etat William Seward) dans la série Alphas. Diffusée cet automne aux Etats Unis, la saison 2 de cette série de science fiction revient sur Syfy le 5 février chaque mardi à partir de 20h45. La série ne sera pas renouvellée suite à cette saison.

Synopsis : Des individus aux capacités neurologiques hors du commun, les Alphas, sont recrutés par une section secrète du gouvernement afin d’œuvrer pour le bien-être de la société et arrêter les Alphas mal intentionnés…

C’est d’une certaine manière au dépend de son rôle dans la série dans Brothers & Sisters, que Sally Field est retourné à ses premiers amours cinématographique. Bien que la série ait connu une baisse significative de ses audiences depuis le début de la saison 5, la perte d’un de ces personnages principaux a coupé court à tout espoir de 6 ème saison et c’est avec beaucoup de tristesse que de nombreux fans ont dû dire adieu à la famille Walker. Pour les fans, vous pouvez encore découvrir les saisons 2 et 3 sur la chaîne HD1 à partir de 20h.

Merci Emmanuelle pour cette critique !On retrouve également dans le film Tim Blake (Modern Family, Chaos, Les Experts) dans le rôle de Richard Schell, Michael Stuhlbarg (Boardwalk Empire, Ugly Betty) dans le rôle de George Yeaman et Julie White (Go On , Damages) dans le rôle de Elizabeth Blair Lee.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le jeu concours du moment : Le livre Génération Galactik

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s