Orange is the New Black, LA série de l’été par Netflix

Même si je la découvre à la fin de l’été, « Orange is the new black » est sans aucun doute mon coup de cœur de cette période estivale. Mélangeant tous les styles – drôle, trash, émouvant, flippant – cette série sait accrocher et garder son audience tout au long des 13 épisodes.

C’est la 4ème série produite par Netflix, et comme j’ai adoré House of Cards je me suis lancée. Pour ne rien enlever à cette série, elle est créée par Jenji Kohan (Weeds). La série a été un tel succès, que la saison 2 a été commandée presque dès le lancement du pilote ! Ce n’est pas pour me déplaire 🙂

Coté synopsis, ça parle de quoi ?

Une jeune femme bobo, Piper Chapman, se retrouve à purger une peine de 15 mois dans une prison fédérale, pour avoir participé à du trafic de drogue juste après la fac. Elle et son fiancé journaliste vivent jusqu’alors une vie plan-plan, rythmée par les régimes détox et le recyclage de sac en papier (j’exagère à peine).

L’arrivée de Piper Chapman en prison est le point de départ de la série où l’on va suivre alternativement son intégration et ses (nombreuses) bourdes ainsi que ce qui l’a menée derrière les barreaux. On suit également les autres femmes de la prison, hautes en couleur, en mixant aussi passé et présent.

OITNB

Les personnages 

  • Piper Chapman : Taylor Schilling (Mercy Hospital) :
  • Alex Vause : Laura Prepon (That 70’s show, How I Met Your Mother) : 
  • Sam Healy : Michael J. Harney (Captivity)
  • Miss Claudette : Michelle Hurst (A little help)
  • Galina ‘Red’ Reznikov : Kate Mulgrew (Mercy Hospital, Warehouse 13)
  • Larry Bloom : Jason Biggs (American pies)

Pourquoi j’ai aimé ?

L’immersion a été immédiate pour moi dans cette série. Dès la fin du premier épisode, on veut connaitre la suite et surtout comment Chapman (le nom de famille est de rigueur en prison) va se sortir de ses péripéties. A la fois crue et pleine d’humour cette atmosphère est déconcertante et intrigante.

Le générique est aussi très sympa, signé Regina Spektor et s’intitule « You’ve Got Time« .

Petit hic c’est vrai, la série est bourrée de clichés sur la prison. On y retrouve une quantité invraisemblable de lesbiennes en parallèle direct avec la catholique intégriste, mais aussi le gardien pervers, la nonne laxiste, le transsexuel, la folle, le tyran russe, la junkie,… Mais les personnages sont tellement aboutis, et certains si attachants qu’on pardonne sans problème cette tendance à l’exagération. Même la ségrégation par couleur vole progressivement en éclat.

Il y a des personnages qu’on adore, d’autres que l’on déteste… mais ce ne sont pas forcément les mêmes tout au long de la série !

On ne s’ennuie pas dans Orange is the new black, et la vivacité des répliques ne fait qu’amplifier ce phénomène.

Vous l’aurez compris, cette série que j’ai dévorée en un weekend a su me séduire. Je vous la conseille vivement !

Quand vous l’aurez visionnée, venez nous dire ce que vous en avez pensé 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Orange is the New Black, LA série de l’été par Netflix

  1. Pingback: [Actu du jour] 4 nouvelles séries à venir signées Netflix et Marvel | Spoiler AlerTV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s