[Nouvelle série] The Crazy Ones

Bon, voyons par quoi commencer… S.H.I.E.L.D. ? Black List ? Modern Family ? … Aujourd’hui, je me sent bien comme vous parler de la nouvelle série de David E. Kelley, The Crazy Ones (tous les jeudis, format 22mn).

La série suit Simon & Sydney Roberts, un duo de père/fille à la tête de leur propre agence de publicité. Simon (Robin Williams) est fatigué, lunatique, gère son travail avec une certaine immaturité mais on sent bien qu’il connait les ficelles du métier. Sydney (Sarah Michelle Gellar)  est « la fille à son papa », dépassée par les humeurs de son père, on sent qu’elle peut aller loin dans le milieu mais se cache un peu trop derrière son père jusqu’à ce qu’elle se jette à l’eau.

SMG

Le duo  est encadré d’une « fine » équipe, Zach (James Wolk, vu dans Mad Men), le seducteur, disciple de Simon, Andrew et Lauren (Amanda Setton vu dans The Mindy Project, série dans laquelle elle tient à peu près le même rôle d’ailleurs). Avant d’aller plus loin dans le descriptif du premier épisode je vais résumer la chose. J’aime le ton de la série, j’aime la fraicheur de Sarah Michelle Gellar dans ce rôle qui me rapelle celui de Buffy (moins les vampires), j’aime Robin Williams (qui n’aime pas Robin Williams franchement !) j’aime cette ambiance, cet humour qui ne vole pas très haut mais qui donne le sourire et apaise l’esprit. Etpuis j’ai beaucoup aimé voir Kelly Clarkson interpréter son propre personnage avec humour dans ce premier épisode. J’ai juste très peur… peur que la série ne résiste pas à ces signes de mauvais augure apparus dans le premier épisode.

jameswolk

Premier point, le premier épisode ne va pas en finesse dans le placement de produit. Et oui, dans ce premier épisode, Roberts père & fille doivent essayer de garder Mc Donalds, leur client principal. Logo, pub, philosophie de « resto familial » citée dans tout l’épisode… où va-t-on ? La série ne va-t-elle faire que lister ces financeurs pendant tout le fil de la saison 1 ? Devait-elle en passer par là pour espérer exister ?

Deuxième point, ses personnages secondaires sont trop « évidents ». Le séducteur, la bimbo… au moins à l’époque d’Ally Mc Beal, chaque personnage avait sa propre identité, son propre caractère. Toutes les séries du genre se ressemblent et finalement, n’arrivent jamais à survivre au fil des années.

Alors oui je regarderais. Damned y’a quand même Robin Williams ET Sarah Michelle Gellar ! Mais à l’heure actuelle je ne vois pas pourquoi cette série pourrait aller plus loin que la première saison (et encore) alors que d’autres n’ont pas survécu comme Go On (R.I.P.).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s