[Cinéma] Jack et la mécanique du coeur

Je l’attendais ce film ! Je l’attendais tellement ! Jack et la mécanique du coeur est la suite logique du travail réalisé par Mathias Malzieu et le groupe Dionysos. Après un livre, un album, voilà la film d’animation. Même si je ne vous en parle que maintenant, j’ai eu la chance de le voir en avant-première, et il y a des avant-première qui ne se râte pas.

Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu’aux portes de l’Andalousie.

jack1

Le film est bien sûr rythmé par la plupart des chansons d’origine. Autant vous dire que je ne tenais plus en place sur le siège. Pardon à ma +1 ce soir là et toutes les personnes assises dans la même rangée que moi. On retrouve tous les camarades de Malzieu : Olivia Ruiz, Grand Corps Malade (extraordinaire), Jean Rochefort (touchant !) …

Le graphisme des personnages a été imaginé par Nicoletta Ceccoli. Si peut-être vous ne connaissez pas son nom, son style doit vous être familier je pense. Ce style m’intriguait au début mais je l’ai trouvé très rapidement légitime. Jack n’est-il pas une espèce de pantin mécanique dans l’histoire ? Miss Acacia ne fait-elle pas penser à une petite ballerine de boite à musique ? Il était donc logique d’adopter ce style très « poupée de porcelaine ».

nceccoliwww.nicolettaceccoli.com

Si moi grande fille que je suis, j’ai adoré ce film, je ne sais pas si je le recommanderais aux jeunes enfants. Sauf si bien sûr vous estimez que parceque c’est un animé « ça passe ». Il y a des moments très imagé, d’une grande poésie, complexe à comprendre (notamment le final).

Enfin si j’ai un reproche à faire mais cela s’applique à toutes les adaptations d’oeurvres littéraires, je trouve le bouquin beaucoup plus « croustillant » que le film. Et oui, il s’agit bien d’une adaptation, ne vous attendez pas donc aux même rebondissements que dans le livre que je ne saurais encore une fois vous recommander de découvrir très rapidement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s